suivez le blog sur facebook restez alerté sur twitter recevez les derniers articles par RSS
jan 042009
 

snowshoe1

Rien de tel qu’un week-end au ski pour se redonner un peu de pêche avant d’attaquer la nouvelle année. Et pour une fois, toutes les conditions étaient remplies pour un maximum de glisse : température pas trop glaciale et ciel bleu étaient au rendez-vous. En général on a l’un ou l’autre, mais rarement les deux à la fois. Alors cette fois pas d’hésitation : à un peu plus de 3 heures de route au Sud de Pittsburgh, « The Snowshoe« et les « montagnes » de Virginie Occidentale nous acceuillent. Je mets « montagnes » entre guillemets parce qu’il faut reconnaître que côté dénivellation, le Snowshoe (la « chaussure de neige », litteralement), c’est pas le pied. Bien que situé à l’altitude honorable de 1.500m, la station propose essentiellement de la pente à vache. Tant pis pour le rodéo. Ceci dit, la réputation de la station semble s’étendre de façon inversement proportionnelle à l’inclinaison de ses pistes. A en juger par nos rencontres de télésiège, de la Floride au New Jersey, c’est tout l’Est des Etats-Unis qui se donne rendez-vous dans ces collines des Appalaches pour un peu de glisse. Colorado trop loin, trop cher aussi sans doute. C’est du haut de ces montagnes que l’on mesure le mieux tout le capital géographique dont jouissent les français. Sur un territoire à peu près 100 fois plus petit,  les Alpes françaises offrent certainement plus de kilomètres de pistes skiables que toute l’Amérique du Nord… et j’exagère à peine. Bienheureux français ! … enfin, je parle de ceux dont on n’a pas cramé la bagnole le 1er Janvier bien sûr :-(

  Un commentaire pour “La montagne nous gagne”

  1. [...] Comme l’an dernier à la même époque, nous avons skié quelques jours en Virginie Occidentale entre Noël et le Jour de l’An. Froid polaire, bonne neige, et quelques bonnes conversations de télésiège. Les conversations de télésiège sont généralement sans surprise. Elles commencent par “oups sorry” quand on s’assoit un peu brutalement sur la banquette à la station de départ, et se terminent par “well, you guys have fun!” (bon ben, amusez-vous bien !) lorsqu’on s’en extrait à l’arrivée. Entre les deux stations, on commente le temps qu’il fait (“pas terrible, mais la neige est bonne” ou “beau temps, mais les pistes sont glacées”), on déclare sa provenance et son temps de trajet pour se rendre à la montagne et, s’il reste quelques pylônes, on échange quelques bonnes expériences de pistes “à faire” avec ses co-sièges. Et voilà déjà l’arrivée : “you guys have fun” et c’est reparti pour un tour. [...]

 Réagir à cet article

(required)

(required)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>