suivez le blog sur facebook restez alerté sur twitter recevez les derniers articles par RSS
jan 182009
 

Je réalise que je bloggue de Pittsburgh depuis plus de 2 ans et n’ai jamais rien écrit sur l’actif le plus emblématique de la ville: les Steelers. Permettez-moi de corriger cela aujourd’hui, puisqu’une victoire des Steelers ce soir contre les Ravens de Baltimore donnerait à l’équipe un ticket pour son septième Super Bowl (plus que toute autre équipe dans l’histoire du football américain à l’exception des « Cowboys » de Dallas). Je ne suis pas habituellement un fan de foot et peine à compendre tout ce qui se passe entre deux pauses publicitaires pendant les matchs, mais, comme le Super Bowl approche et que toute la ville se colore en noir et or, il est vraiment difficile de passer à côté de l’événement. La « Steelers’ nation » se rassemble ce soir à Heinz Field, malgré le froid glacial (-10C) et la neige (20 cm). Il est difficile d’expliquer à un Européen toute l’étendue de cette « nation » très particulière. Je ne vois rien de comparable en Europe. Mais pour vous donner une idée, disons simplement que d’appartenir à la « Steelers’ Nation » est la « force » qui vous pousse à renoncer à un week-end ensoleillé en Californie du Sud et à vous taper 5 heures d’avion pour venir vous geler quelques heures dans un stade de Pittsburgh – comme mon proprio vient de le faire ce week-end ! Lisez cet article du Pittsburgh Post Gazette pour mieux comprendre la « Steelers’ Nation » et toute la démesure qui entoure cette équipe de foot.

Je ne suis pas un fan des Steelers, mais je suis définitivement un fan des fans! Ces gens là savent comment encourager leur équipe et ne manquent jamais de la soutenir, peu importe où et quelles que soient les circonstances. Alors pour les fans: Go Steelers, Go!

steelersravens

  3 commentaires pour “Go Steelers!”

  1. La comparaison en Europe pourrait être se situer à une époque bien antérieure au XXIème siècle, à savoir celle de l’empire romain.
    Dans le même genre, j’ai visionné hier des extraits de combats en cage où le but est de sauter sur son adversaire de lui balancer divers objets, quelque chose d’assez saisissant en fait au regard des hurlements et du déchaînement de la foule qui assiste au spectacle.
    Cela m’interroge sur le sens de telles pratiques; à l’apogée des jeux antiques, Rome a commencé à décliner. Nous sommes peut être finalement revenus à notre manière à l’époque du pain et des jeux.
    Lorsqu’un individu est endetté à hauteur de 100% de son revenu (la moyenne semble -t-il outre atlantique)il retrouve le statut d’esclave qui doit payer pour s’affranchir: pour éviter qu’il en prenne conscience, mieux vaut le divertir.

    God bless notre planète qui en a bien besoin

  2. Lulu: effectivement avec un endettement équivalent à 99.95% du PNB, certain voient les USA devenir « esclave » de la Chine – leur principal bailleur de fonds (le chiffre est encore pire en France, où la dette atteint 211% du revenu national soit plus de 68000 dollars par habitant !!!).

    PS. By the way, les Steelers ont gagné le match hier soir et joueront bien leur 7e Super Bowl dans 15 jours !!! Go Steelers, Go!

  3. Je pense juste que nous sommes tous esclave de quelque chose. Tant que cela reste au niveau individuel, il me semble que cela soit acceptable : en revanche lorsque le risque est de faire de nos enfants des esclaves pour rembourser ce que leurs parents ont dépensé, cela devient plus contestable.

    J’ai juste le sentiment que l’expression « après moi le déluge » est d’actualité : le court termisme évoqué dans un précédent commentaire nous ronge.

    Bravo aux Steelers, des jeux, des jeux !!!

    Et surtout mille et une pensées affectueuses pour vous 4.

 Réagir à cet article

(required)

(required)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>