suivez le blog sur facebook restez alerté sur twitter recevez les derniers articles par RSS
nov 282010
 

Contrairement à Halloween, Thanksgiving est une de mes traditions américaines préférées. D’abord, parce que j’adore la dinde et qu’on ne crache pas sur l’occasion de s’en taper une avant Noël. Et puis on la sert avec des « sweet potatoes » —ces patates oranges et sucrées à l’intérieur— et de la « cranberry sauce ». Deux choses dont il vaut généralement mieux éviter de faire son ordinaire, mais qui font merveille avec une dinde. C’est un petit avant-goût de Noël avant Noël, qui annonce le début de la saison des fêtes. On y sort les guirlandes et les candy cans, et toute la ville s’embellit.

Thanksgiving marque aussi généralement le début de la saison froide et « des longues soirées au coin du feu ». Le mauvais temps fait partie du charme que je trouve à la fête, justifiant l’absorption de grandes quantités de sweet potatoes et de cranberry sauce pour affronter les rigueurs de l’hiver. Sauf qu’on n’est plus en Pennsylvanie, et qu’il est beaucoup plus difficile de justifier l’ingestion de 8 kilos de dinde et de patates sucrées en Californie du Sud, par grand soleil avec une température qui frôlait vendredi les 25 degrés en milieu de journée.

Du coup, après la dinde en terrasse, direction la neige, histoire de brûler artificiellement quelques calories et surtout, de se transporter un peu dans l’ambiance d’un « vrai » Thanksgiving. Parce que décidément, les guirlandes sur le palmier, ça le fait pas.

C’est l’une des merveilles de la Californie que d’offrir à proximité de la douceur des plages, des zones montagneuses suffisamment hautes pour retenir un peu de neige en hiver. Et comme il y a eu quelques précipitations ces derniers temps avec des nuits assez fraiches, même les stations les plus proches de Los Angeles ont pu ouvrir quelques pistes ce week-end (avec le renfort des canons à neige tout de même !). A moins d’une heure et demie de la maison, on est donc allé mériter notre double ration de sweet potatoes sur les hauteurs (2400 mètres) de la petite station de Mountain High, pour une après midi de glisse.

Pour nous qui n’avons connu la neige ces dernières années que par des températures extrêmes, et le plus souvent dans le blizzard, ces quelques heures dans la neige-sans-le-bonnet ont semblées totalement sur-réalistes. Les enfants quant à eux ont surtout apprécié la glisse. Mais en redescendant dans la plaine de San Bernardino, les routes bordées de cactus leur ont malgré tout arraché un moment d’étonnement : « c’est bizarre Papa, on dirait qu’il neige dans le désert en Californie… ».

Yep. This is the Wild Wild West baby!

 

  3 commentaires pour “Turkey Day”

  1. Ah les patates douces et la sauce aux canneberges! Miam!!! Je mange souvent des patates douces, les as-tu essayer en frites?

  2. En frites !!??? Jamais pensé. Ça doit faire un gout caramel non ?

  3. Nous c’était un gâteau au four ! Je détestais ce dessert !

 Réagir à cet article

(required)

(required)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>