suivez le blog sur facebook restez alerté sur twitter recevez les derniers articles par RSS
juin 172012
 

Ça reste joli, Paris.

  4 commentaires pour “Même quand c’est gris…”

  1. Et puis d’un coup c’est devenu tout rose!

    petillon

    • Excellent !
      En Amérique du Nord, c’est Corrine Narassiguin qui aura l’honneur de voter dans la ligne du parti socialiste au nom des 15742 électeurs qui se sont déplacés pour voter pour elle, soit 10% du corps electoral de la circonscription ! Gros soutien populaire…
      Faut dire qu’entre Frederic Lefebvre, Emile Servan Schreiber et Julien Balkani, fallait être sacrément motivé pour voter à droite. Ce week-end, c’était direct à la plage sans passer par le bureau de vote.

      J’aurais dû me présenter tiens ! Il parait que les voyages en première sur Air France font partie du package…

      Sinon ça fait quoi de se retrouver tout rose du sol au plafond ? Peut-on enfin parler « d’État PS » ou reste-t-il encore quelques contre pouvoirs anti-démocratiques ? ;-)

  2. [...] dois vraiment manquer de jugement. Je pars quelques jours à Paris (toujours aussi gris au passage) où j’ai passé mes soirées à assurer mes amis parisiens de la victoire [...]

 Réagir à cet article

(required)

(required)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>